Lettre de M Henri Fabriès

Monsieur le Président,

Monsieur le Maire,
Monsieur Fernandez,
Je découvre avec étonnement et certain sentiment de révolte, mêlé à celui du dégoût votre lettre en date du 6 novembre 2014 adressée aux maires du département du Tarn à propos d’un appel destiné aux 3038 élus du Département.
La référence qui est faite, en forme et en fond de déférence soumise à un certain système d’un ordre établi qui voudrait que la seule loi qui vaille soit celle du passage en force pour un système productiviste (à tout va et à tous prix!) quitte à tuer des jeunes gens et à les matraquer pour leurs idées!, cette référence à l’ordre soi-disant démocratique, Monsieur le Maire, Monsieur le Président, Cher Citoyen! est répugnante!
Vous n’avez pas eu autant de zèle, lorsqu’il y a quelques mois je suis venu vous rencontrer pour vous proposer d’agir en faveur des victimes de maladies professionnelles et d’accidents du travail, notamment des victimes de cancers professionnels, en particulier pour les personnes exposées à des substances hautement toxiques et dangereuses comme le sont les agriculteurs de notre/votre département!
Votre attitude à cet égard mérite d’être soulignée car comment se référer à la démocratie représentative lorsque les décisions qui sont prises le sont avec un système est à ce point affilié à des seuls intérêts catégoriels (privés et financiers essentiellement) ou profitant à une minorité.
Votre devoir d’élu, il me semble, serait de faire la part des choses et de dénoncer les injustices et la violence plutôt que de favoriser la continuation d’un système policier dont notre société ne veut plus….
Je voyage beaucoup dans le Pays et j’assistais vendredi soir à un spectacle relatif à la Résistance française sous l’occupation: « Chroniques de Résistance« . Les textes qui sont lus dans ce spectacle font maintes références aux collusions entre services de l’Etat, élus et fonctionnaires, gens de la rue et le système barbare et fasciste que notre démocratie a récemment connu. Les artistes de ce spectacle ovationné par le public ont dédié le spectacle à Rémi Fraisse et à Georges Guinguoin (élu limousin-ancien maire de Limoges et premier résistant de cette région).
Je tiens à préciser que mon fils étudiant âgé de 20 ans m’informe régulièrement depuis deux ans de ce qui se passe sur ce site sylvestre. Il était sur le site de Sivens le soir de la mort d’un de ses jeune collègue étudiant assassiné par un tir de grenade. Il a été choqué d’autant que lors d’une manifestation en hommage qui a suivi il s’est fait frapper à coups de matraque, injurié, insulté, fouillé par les forces de Police et ce, sans raison.
Vous comprendrez que de tout le pays (et dans le monde entier), les voix de la liberté s’élèvent aujourd’hui devant un système réactionnaire livré pieds et poings liés à une politique économique en faveur du seul profit financier (sans partage qui plus est!!!) et dont plus personne ne veut tout naturellement en raison des ravages en cours.
Merci pour votre attention et votre compréhension.
Salutations,
Henri Fabriès
P.S.: (la racine de votre prénom « Sylvain » ne signifie-t’elle pas « 1488 silvain « démons, génies des bois chez les latins »…. »)
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s