Lettre d’élus de Blaye-les-Mines

Monsieur le Président,

Suite à votre courrier envoyé aux élus du département, nous ne pouvons  faire autrement que vous répondre tant sur la forme que sur le fond de  votre démarche.
Pour ce qui concerne la forme, nous n’acceptons pas de voir  l’association « Des maires et des élus locaux du Tarn »   instrumentalisée de la sorte. En effet les missions de cette  association viennent d’être gravement outrepassées par vos soins.  Ainsi en diffusant un appel à manifester d’organisation telle que la  trop célèbre FNSEA connue pour ses violences répétées entrainant très  souvent de graves troubles à l’ordre public, mais aussi pour  ses  prises de positions politiques clairement marquées, vous avez porté  atteinte aux principes de neutralité politique qui sont inscrits dans  l’historique et les missions de notre association,  et qui jusqu’à  présent lui garantissait une vrai diversité dans sa composition.

Concernant le fond, faut-il comprendre  que votre démarche consistant  à affirmer « que les décisions prises par les élus, dans le respect  des règles démocratiques, ne sauraient en aucun cas être remises en  question » vise le plus haut  sommet de l’état français et que  celui-ci aurait violé les principes du Droit Républicain? En effet,  outre les manifestants qui depuis des mois se mobilisent contre le  projet de construction du barrage de Sivens, c’est maintenant le  sommet de l’état qui vient de remettre en cause une décision prise  précisément par des élus locaux. Ainsi, c’est d’abord la première  commission d’enquête nommée par Mme Ségolène ROYAL Ministre de  l’écologie et de l’aménagement du territoire qui qualifie ce projet de  « médiocre »,  et c’est finalement au tour de la ministre elle-même  d’affirmer que ce projet « est une erreur » et « qu’il ne pourra  continuer à se réaliser dans ses formes actuelles ».

Nous voyons bien à ce stade, que « l’ordre Républicain » dont vous  parlez est plutôt du côté des manifestants qui ont certainement par  leur action empêché  que ne se réalise un véritable « Désordre  Républicain », tant il s’avère que ce  projet était calamiteux  pour  l’écosystème et les finances publiques de notre département.

Enfin Monsieur le Président, nous pensons que les décisions prises par des élus doivent à tout moment être contrôlées et infléchies si nécessaire par l’intervention des citoyens, et que le droit  de manifester qui est reconnu par la charte des droits de l’homme de l’union européenne  dont la France est membre (idée qui introduit donc la possibilité d’inflexion des décisions car on ne manifeste pas sans but) est un droit inaliénable.

Nous vous prions, Monsieur le Président, de recevoir l’expression de nos sentiments distingués.

Joêl SOUYRI Maire-Adjoint de Blaye-les-Mines, Joël VIGUIER  Maire-Adjoint de Blaye-les-Mines, Claude MASSOL Conseiller Délégué de  Blaye-les-Mines, Mireille GIRALT Conseillère Municipale de  Blaye-les-Mines, Christine CESTARI Conseillère Municipale de  Blaye-les-Mines, Corinne MASSOL Conseillère Municipale de  Blaye-les-Mines, Max REGIS Conseiller Municipal de Blaye-les-Mines,  Stéphanie BELAVAL Conseillère Municipale de Blaye-les-Mines

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s